DEBUTONS LE DEBOGAGE : COMPILONS ! 

Pourquoi compiler ? 

Quand compiler ?

Comment compiler ?

DEBOGUONS LES ERREURS D’EXECUTION ET DE LOGIQUE

Ajoutons la barre de menu du débogueur

Exécutons le code en mode pas à pas

Examinons les techniques et outils à notre disposition

Affichage de la valeur d’une variable

Mise en place de point d’arrêt

Mise en place d’espions

La fenêtre des « Variables locales »

La fenêtre d’exécution

Utilisation de l’instruction « Debug.Print »

Utilisation de l’instruction « Msgbox »

APRES DEBOGAGE, N’OUBLIONS PAS !

 

 

DEBUTONS LE DEBOGAGE : COMPILONS !

Le langage VBA est du type « interprété » alors que d’autre langages sont de type « compilé » (tels C++, C#, Pascal…)

Cela signifie qu’il n’y a pas nécessité de compiler les codes VBA pour pouvoir les exécuter.

L’interpréteur VBA se charge de transformer « à la volée », ligne à ligne, le code VBA compréhensible par l’humain en code compréhensible par la machine (exécutable).

Toutefois, VBA possède une fonction de compilation produisant à partir du code source VBA un autre objet exécutable par Windows.

Il semble que cette opération n’ait pas d’impact significatif sur les performances d’exécution des codes VBA, contrairement à ce qu’on pourrait attendre.

 

Pourquoi compiler ?

En compilant notre code, nous pourrons éliminer les erreurs de syntaxe non corrigées ou non détectées lors de la saisie du code dans l’éditeur VBE.

Ici, une liste non exhaustive des erreurs commises couramment détectées lors de la compilation :

  • Instruction IF sans END IF
  • Directive WITH sans END WITH
  • Instruction SELECT sans END SELECT
  • Instruction FOR ou FOR EACH sans NEXT
  • Appel de procédure ou fonction inexistantes ou non atteignables
  • Passage de paramètres non conformes ou omis lors d’appel aux procédures et fonctions.
  • Variable non déclarée en cas d’utilisation de la clause « Option Explicit ».

VBA ne nous contraint pas à déclarer toutes les variables utilisées dans le code (d’ailleurs, par exemple, l’enregistreur de macro ne le fait pas).

Cependant, beaucoup d’auteurs de référence recommandent l’utilisation de la clause « Option explicit »

Concernant l’utilisation des variables en VBA, nous nous reporterons utilement aux chapitres de la formation VBA du site « EXCEL-PRATIQUE » :

https://www.excel-pratique.com/fr/vba/variables

https://www.excel-pratique.com/fr/vba/variables_suite

 

Quand compiler ?

Le compilateur VBA n’indique pas les erreurs en bloc mais s’arrête à chaque fois qu’il en rencontre une pour la signaler.

Nous avons tout intérêt, pour corriger nos erreurs de syntaxe, à lancer régulièrement une compilation au fur et à mesure de l’écriture d’une séquence de code conséquente.

Comment compiler ?

Nous exécutons la compilation de notre projet VBA par l’activation des choix dans le menu VBE : Débogage/Compiler [nom de projet] ou le raccourci clavier : ‘Alt+D+l’ :

Menu_Debogage_Compiler

 

Lorsqu’un projet est compilé sans erreur, le choix « Compiler [nom de projet] » apparaît en grisé dans le sous- menu « Débogage ».

 

DEBOGUONS LES ERREURS D’EXECUTION ET DE LOGIQUE

Une fois notre code compilé sans erreur, nous nous attaquons au débogage des erreurs se produisant à l’exécution ainsi que des erreurs de logique.

 

Ajoutons la barre de menu du débogueur

Pour nous faciliter la tâche, nous pouvons ajouter à l’éditeur VBA la barre de menu spécifique au débogage : En cliquant droit sur la barre de menu et en sélectionnant « Débogage » :

La barre suivante est ajoutée :

Cette barre reprend les fonctions accessibles dans le sous-menu « Débogage » :

Exécutons le code en mode pas à pas

Dans l’éditeur VBE, nous avons la possibilité d’exécuter le code suivant diverses modalités :

En positionnant le curseur sur le début d’une procédure ou fonction et en cliquant sur le bouton dans la barre de débogage   (ou F8) nous exécutons le code en mode pas à pas, sur chaque ligne d’instructions de notre code :

De cette façon, nous suivrons le cheminement de notre code, en vérifiant la logique et corrigeant les erreurs.

Nous ne pouvons exécuter de cette façon que les procédures (Sub) ou fonctions (Function) qui n’attendent aucun paramètre d’entrée. Pour déboguer une procédure ou fonction attendant des paramètres, nous débuterons le débogage dans une procédure ou fonction appelante transmettant les paramètres attendus.

Après avoir activé le mode pas à pas, la ligne de la procédure ou fonction à exécuter est surlignée en jaune :

Lorsque nous cliquons une nouvelle fois sur le bouton « Pas à pas » (ou F8), le débogueur se positionne sur la première instruction à exécuter, en négligeant le lignes de déclarations de constantes ou de variables :

Ainsi de suite jusqu’à la fin de la procédure ou fonction (End Sub/End Function)

En mode d’exécution pas à pas, en plaçant le curseur sur la flèche jaune dans la marge tout en maintenant le clic gauche de la souris, nous avons la possibilité de déplacer la prochaine exécution en aval ou en amont des instructions du code.

Examinons les techniques et outils à notre disposition

 

Affichage de la valeur d’une variable

En suivant l’exécution de notre code en mode « pas à pas », nous avons la possibilité de connaître la valeur de variables impliquée dans l’instruction à exécuter, en plaçant simplement le curseur sur cette variable : un « tip » nous indique sa valeur :

Mise en place de point d’arrêt

Nous positionnons un point d’arrêt en cliquant dans la marge devant une instruction (ou en cliquant sur le bouton  ou F9).

La ligne d’instruction apparaît alors surlignée en rouge foncé avec un repère de même couleur dans la marge :

Une fois un point d’arrêt positionné, lorsque nous exécutons le code en mode « continu » (F5), l’exécution s’arrêtera sur la ligne avant de l’exécuter :

Pour effacer tous les points d’arrêts positionnés : (Ctrl+Maj+F9).

 

Mise en place d’espions

 

Avec la mise en place d’espions, nous avons la possibilité de définir des expressions permettant soit de visualiser leurs valeurs tout au long de l’exécution, soit de stopper l’exécution lorsque l’expression devient vraie, soit de stopper l’exécution lorsque leurs valeurs changent.

Nous positionnons un espion en cliquant le bouton  (ou Alt+D+u).

Dans l’exemple suivant nous positionnons un espion permettant de suivre l’évolution de la valeur de la variable objet « oRange » :

La fenêtre « Espions » que nous faisons apparaître en cliquant sur le bouton (ou Alt+A+s), liste tous les espions positionnés avec leurs valeurs :

La fenêtre des « Variables locales »

La fenêtre « Variables locales » que nous faisons apparaître en cliquant sur le bouton   (ou Alt+A+v), liste toutes les variables de la procédure en cours :

Et pour les tableaux mémoire (array), la liste de toutes leurs dimensions et valeurs :

De plus, nous avons la possibilité dans cette fenêtre d’ouvrir, pour les variables objets, la liste de toutes les propriétés de l’objet avec leurs valeurs :

La fenêtre d’exécution

La fenêtre « d’exécution » que nous faisons apparaître en cliquant sur le bouton  (ou Ctrl+G), nous offre une multitude d’utilisations :

 

  • En y formulant une question, nous pouvons obtenir immédiatement la réponse.
    Par exemple si nous voulons connaitre le dossier du classeur actif, il suffit d’enter dans la fenêtre le signe « ? » suivi de la propriété recherchée. La valeur est alors restituée dans la ligne suivante de la fenêtre :

 

  • Nous pouvons également y exécuter une instruction en dehors du code de la procédure exécutée. Par exemple avec l’instruction suivante, on modifie la couleur du fond d’une plage définie au préalable :

Résultat obtenu :

  • Nous pouvons exécuter une procédure ou une fonction en lui passant des paramètres et obtenir la valeur retournée :
  • Nous pouvons affecter une valeur à une variable :
  • Nous pouvons y voir figurer les valeurs affectées par l’instruction « Print» (Cf ci-dessous).

Utilisation de l’instruction « Debug.Print »

L’instruction « Debug.Print » suivi d’une valeur introduite dans le code, nous permet de visualiser cette valeur dans la « Fenêtre exécution » (Ctrl+G)

Notons que cette instruction a l’avantage de pouvoir être laissée dans le code après mise au point du fait que son résultat n’apparaîtra pas à l’utilisateur dans un usage ordinaire.

Utilisation de l’instruction « Msgbox »

L’instruction « Msgbox » suivi d’une variable, permet d’obtenir l’affichage d’un message contenant la valeur de cette variable :

Le déroulement du code est interrompu tant que l’on ne clique pas sur le bouton « OK » du message.

Nous pouvons noter que le désavantage de cette instruction réside dans le fait qu’elle ne doit pas subsister dans le code une fois la mise au point finalisée pour ne pas faire apparaître aux utilisateurs un message obscur interrompant le déroulement du programme.

 

 

APRES DEBOGAGE, N’OUBLIONS PAS !

Après notre phase de mise au point, nous n’oublions pas :

  • De supprimer tous les points d’arrêts positionnés.
  • De supprimer tous les espions interrompant le code.
  • De supprimer toutes les instructions « Msgbox » introduites dans le code pour afficher des valeurs.

 

Allons vers d’autres articles « Bonnes Pratiques VBA ».

Version PDF de cet article : Outils de débogage VBA